• Matthieu LE CORRE

Je me présente...

Mis à jour : 30 mars 2019

Bonjour les Mazeo Addict !


Aujourd'hui découvrez une interview du fondateur de l'Atelier Mazeo: Matthieu Le Corre ! Il revient sur la création de l'Atelier mais aussi tous les services qu'il propose. Bonne lecture et n'oubliez pas de partager ! 


Matthieu LE CORRE


Question: Matthieu, peux-tu te présenter en quelques mots ?


Matthieu: Matthieu Le Corre, 40 ans, coach sportif dans un premier temps depuis maintenant plus de 16 ans puisque j'ai été diplômé en 2000. J'ai suivi avant une formation militaire de pompier de Paris reconverti dans les métiers du sport par un brevet d'Etat d'éducateur sportif et ensuite j'ai glissé vers ce que l'on appelle le sport santé avec différentes formations sur la femme enceinte, le shiatsu, le massage et un diplôme universitaire d'éducateur sportif thérapeutique.



Question: Comment est né l'Atelier Mazeo ?


Matthieu: L'Atelier Coaching Mazeo est né d'un échec si on peut dire, d'une fermeture d'un club de coaching où j'intervenais à Paris 8ème où j'étais travailleur indépendant pour cette société. Et lorsque cette société a fermé, j'étais sans salle fixe et j'ai décidé de mettre à bien ce projet que j'avais depuis plusieurs années: réunir dans un lieu à la fois mes bureaux pour gérer mes activités à la fois de formateur, de conseils en diététique et de coach à domicile et avec une petite salle adossée à mes bureaux qui pourrait faire office de multi activités à savoir toutes les activités que j'ai pu voir et être formé sur ma carrière pour être présentées par moi ou par d'autres intervenants. Le but était de rassembler tout mon parcours et tout ce dont en quoi je crois en un même lieu.



Question: Qu'est-ce qui te différencie d'une salle de sport lambda qu'on peut trouver un peu partout ?


Matthieu: Tout! La taille déjà, l'Atelier c'est une toute petite structure à taille humaine. Au début, le projet je l'avais dans un appartement et le transformer en club de coaching et de faire comme à la maison. Et puis j'ai eu cette opportunité dans une boutique qui a l'intérêt d'avoir pignon sur rue. Donc je me suis laissé séduire par cette boutique mais tout en gardant ce même esprit à savoir comme si j'étais chez moi: une taille humaine vu que l'Atelier fait 25mètres carrés (5m sur 5m) où on peut tout faire dedans, il n'y a pas de grosses machines, on peut organiser et déranger selon les activités que l'on a besoin de faire. Et derrière, des rangements et un espace vestiaire pour les clients mais avec une intimité, un côté cosy, comme si l'on était chez soi, pour se changer. 



Question: Quels sont les services que tu proposes ?


Matthieu: Au sein de l'Atelier, on a trois grandes familles qui sont tous les services du coaching sportif. Par coaching sportif on entend prise en charge individuelle ou à 2 personnes, qui ont des objectifs sportifs proches. Ca peut être un besoin de renforcement comme un besoin de souplesse, de mobilité, de toutes les fonctions physiques. Avec toujours cette optique sport-santé c'est-à-dire qu'on n'est pas là pour faire du sport performance même si on peut le faire, on préfère apporter réellement une solution, quelque chose d'intéressant à la personne pour son quotidien et son avenir plutôt que d'être dans un objectif plus ponctuel de performance momentanée.


Après on a la catégorie sport-santé, ce sont des personnes qui viennent nous voir pour des problématiques particulières: à la fois structurale (problèmes d'épaules, de genou..). Ces personnes ont, bien-sûr, déjà été suivies par des kinésithérapeutes. On ne replace pas le corps médical ni para-médical mais on vient en complément, après, pour essayer d'améliorer encore ce qui a pu être fait et de renforcer, de protéger les personnes pour qu'elles puissent être réellement autonomes et mieux dans leurs corps pour la vie de tous les jours. Ca peut être aussi des problèmes cardiaques, de maladies (diabète...) où on va essayer d'apporter un plus par l'activité physique, un peu comme si le sport était un médicament ou une aide à la chimie et donc d'apporter un confort et un bien-être à ces problématiques.

Et ensuite on a toute la catégorie bien-être qui va rassembler la gestion du stress, ce qu'on appelle la cohérence cardiaque par la relaxation. Et tout ce qui peut être massage/détente et massage/sportif pour essayer de lever les tensions musculaires, de détendre le corps. Ca peut aussi être une petite récompense après une grosse séance. 



Question: Comment procèdes-tu lorsque tu as un nouveau client ? Quel est le process ?


Matthieu: Le process est assez simple. Il est de faire le constat de départ. En sport-santé on se base toujours sur un bilan initial pour évaluer les capacités physiques de départ mais aussi les besoins et les envies de la personne. C'est à la fois une discussion et des tests qui ne sont pas énormes. Ce sont des tests simples mais ils nous permettent d'établir le point de départ de la prise en charge et de se mettre bien d'accord sur ce qu'on entend. Parce que souvent on peut avoir des demandes qui peuvent être mal formulées ou qui ne sont pas forcément très explicites pour nous. Les personnes peuvent avoir différentes notions de ce qu'est "affiner sa silhouette" ou "prendre du volume", "améliorer sa souplesse".. Est-ce que c'est pour un besoin très particulier qui est de lacer ses chaussures ou pour un besoin qui est de faire une roue ou autre. Il faut définir clairement ce pourquoi on est là et comme ça on peut y répondre le plus clairement possible.


C'est aussi d'établir un certain engagement parce qu'un coaching c'est une relation entre deux personnes et c'est un accompagnement, le terme littéral c'est vraiment un accompagnement. Donc c'est de définir un projet avec la personne et de dire ok aujourd'hui on en est là, on peut facilement atteindre le point A, plus difficilement le point B, peut-être le point C. Est-ce que la personne est d'accord avec ces objectifs là et ensuite c'est à nous de faire ce qu'il faut pour à la fois conserver la motivation de la personne voire même la faire accroitre et avoir un maximum de résultats en un minimum de temps. 



Question : Peux-tu nous donner un exemple de tests que tu fais lors de la première séance ?


Matthieu: On a des tests qui sont normés, il y a différents tests qui sont officiels. Ce sont des tests de souplesse par exemple, pour déterminer si la personne a de la souplesse au niveau du derrière de la cuisse qui peut être source de problèmes de dos et de pathologies au niveau des lombaires. On a des distances qui sont clairement indiquées et grâce à cela, on sait si la personne est sujet à risque ou pas.

On a d'autres tests au niveau cardio vasculaire: des tests d'effort mais qui ne sont pas médicaux. Ce sont des tests d'effort sportifs qui vont nous donner le niveau d'entrainement ou au contraire de sédentarité de la personne.


Et enfin j'ai des tests personnels qui moi, par mon expérience, vont me permettre de définir si la personne est "équilibrée" physiquement, savoir où sont ses forces, ses faiblesses, ses muscles forts principaux et les muscles peu voire non utilisés et donc où je vais pouvoir m'appuyer dans une premier temps pour faire travailler et dépenser des calories à la personne et où est-ce que je vais devoir avoir des attentions particulières pour renforcer et équilibrer ces différentes chaînes musculaires. 



Question: Est-ce que tu peux expliquer trois cas que tu as eu et la façon dont tu vas mettre en place le coaching ?


Matthieu: Je vais prendre le cas d'un monsieur qui est venu pour un besoin de se remettre au sport et qui n'avait pas d'attentes particulières. Pour nous c'est un peu le cas le plus dur même si ça parait facile car il suffit de la faire bouger et la personne sera contente. Mais en fait non car il y a toujours une attente qui n'est pas dite mais qui peut être voulue et qui est au-delà de faire du sport. On commence par des exercices un peu "classiques": on va essayer de remettre la personne sur pied, travailler la force, la souplesse, l'endurance, un peu d'exercices pour sa posture, pour son bien-être au quotidien. Par les discussions, par le rapprochement qui peut se faire entre lui et moi, on peut se rendre compte d'attentes d'un point de vue psychologique même si ce n'est pas notre rôle mais c'est plus un rôle de confident, quelqu'un à qui parler, se confier et là c'étaient des problèmes professionnels, de patron, de poids vis à vis de concurrents, de supérieurs qui voulaient racheter sa société. Et en fait le coaching et le sport étaient un peu un prétexte à un échappatoire et avoir une bulle à lui où il pouvait se prendre en main, évacuer toutes ces mauvaises choses, de pression et à la fois un côté perte de poids. Le sport l'a donc aidé à extérioriser des choses et cela a bien fonctionné car il a traversé cette phase sans encombres et pourtant avec de très grosses pressions sur les épaules.


Après, je pense à une femme. Un cas classique de perdre du poids avec une grosse surcharge pondérale et qui avait déjà essayer pas mal de choses: des régimes, inscrite dans des salles de sport, qui avait vraiment tout essayer et qui venait me voir un peu en désespoir de résultats. Le bilan a fait ressortir tout ça: ces essais, ces yoyos sur différentes années. Je suis tout de suite parti sur ce qu'on connait: le métabolisme de base qui est de remettre du muscle à la personne pour qu'elle puisse être active et perdre du poids par la suite. Ce ne sont pas des choses simples car la personne vient nous voir et je lui dis "on va faire de la muscu".. Alors on peut ne pas être compris au départ donc il faut pas mal d'explications mais ça a tout de suite fonctionné dans le sens où la personne après 1 mois ou 2 mois de séances d'entrainement musculaire, a perdu 3,4,5 kilos dès le premier mois et a vu sur elle le changement à être plus active, plus dynamique, bouger, vouloir sortir... Et on a réussi à mettre en place ce que j'appelle la "spirale positive" qui est de remettre de l'activité mais aussi au quotidien: de ressortir à pied, aller faire des activités le week-end. Et au final on a une personne qui se métamorphose complètement. Elle vous en veut parce que toute sa garde robe est à changer (rires!) mais elle est aussi tellement contente qu'on est assez vite pardonné! C'est réellement une prise en charge qui est au début très simple: on va faire de la muscu. Et au final on arrive à faire réfléchir la personne sur son quotidien, sur ses activités de tous les jours et à petit à petit modifier les choses pour que tout tourne en bénéfices pour cet objectif là. On est coach sportif, on veut que les gens viennent faire du sport avec nous mais moi je veux que les personnes deviennent un peu autonomes et sachent aussi faire du sport de leur côté, reprennent du plaisir à en faire parce qu'on ne peut pas être là tout le temps, à vie, donc il faut aussi redonner goût à ces personnes à avoir un quotidien actif, dynamique et à réessayer des sports qu'on ne pouvait plus faire et reprendre plaisir à tout ça.


Enfin, je vais prendre le cas de personnes qui viennent nous voir et qui nous disent "j'ai besoin de perdre du poids, de me sentir mieux, de me renforcer, d'affiner mon ventre...". Ces personnes pensent qu'on a une baguette magique et qu'en assez peu de séances on va tout transformer. Mais comme je l'ai dit au début, on est des accompagnateurs, des personnes qui optimisent ce que le client va bien vouloir nous donner et notre but c'est comme une petite pouce, on nous donne le germe et on va faire en sorte de le faire grandir, et avoir la plus belle plante possible à la fin. Mais il faut avoir le germe de départ et donc la motivation et l'envie de départ et l'écoute, la confiance, cette relation de coaching entre deux personnes qui soit là pour qu'on puisse utiliser et optimiser cela et le transformer en résultat. Si on a juste l'envie de, et il y a beaucoup de gens dans ce cas, on ne peut pas faire grand chose. L'envie c'est bien mais ça doit être une adhésion, un engagement et un minimum d'efforts et de volonté au début et à nous de le faire continuer. Parce que sinon on s'enlise dans une relation du type: on vient, on fait bouger la personne, elle fait du sport et c'est tout. On a des résultats assez insignifiants ou minimes au fil des séances, des mois et des ans. Pour les deux, c'est insatisfaisant. La personne pense qu'elle n'a pas de résultats, donc que nous sommes mauvais et nous on essaye de pousser la personne pour nous donner quelque chose et ça ne vient pas forcément. Donc soit c'est le duo coach/élève qui ne s'est pas formé et ça ne colle pas, ça arrive. Soit c'est la motivation de départ qui n'est pas forcément là. Elle peut être là dans la tête et dans l'envie de changer mais pas dans les faits. Et il faut vraiment qu'il y ait un minimum d'engagement et de sacrifices même au début. On donne un peu de soi pour recevoir en retour des résultats. 



Question: Si tu devais donner une particularité dans ce que tu fais, ce que tu proposes ? 


Matthieu: Je dirai que ma particularité c'est de ne pas avoir une chose, une spécialité mais c'est de jouer cette transversalité des compétences. D'aller chercher dans mes formations faites et à venir, parce que je suis toujours à aller chercher des formations complémentaires, des idées ou des techniques nouvelles, et c'est d'aller chercher dans tout cela ce qui va être utile à mon client, ce qui va être intéressant pour lui, pour son cas à lui parce qu'on est tous différents avec son vécu, son passé et ses attentes. Il n'y a pas une méthode. Il y a une adéquation entre une personne et différents exercices de travail. Ma spécialité c'est d'être le plus large possible pour à chaque fois m'adapter et proposer le meilleur contenu dans toutes ces spécialités.



Question: Où pouvons-nous te contacter ?


Matthieu: Par tous les moyens: 


- L'Atelier (sonner à la porte): 10 rue de Madagascar 75012 Paris. A deux pas de la Porte de Charenton et du métro Michel Bizot, derrière Bercy Village.

- Site web: mazeo.fr

- Réseaux sociaux: Facebook (Mazeo), Instagram (mazeo_coaching)


#MatthieuLeCorre #Mazeo

53 vues

© 2016 - 2020 par Matthieu LE CORRE G.F.S.B. - Créé avec Wix.com